Les Ouvriers.fr

Conseils travaux et maison pour bricoleurs débutants ou avertis

Loi Pinel 2018: comment bien en profiter ?

Devenir acquéreur de son logement est un projet qui mérite d’être réalisé. En effet, devenir propriétaire représente une opportunité à saisir, à condition bien sûr d’en posséder les moyens. Quelles sont les conditions pour investir en loi Pinel en 2018 ?
Devenir acquéreur de son logement est un projet qui mérite d’être réalisé. En effet, devenir propriétaire représente une opportunité à saisir, à condition bien sûr d’en posséder les moyens. Si financer un achat immobilier n’est pas toujours une mince affaire, ce n’est pas inaccessible. Parmi les ressources financières à la portée des acquéreurs, on peut citer le prêt immobilier, le financement par fonds propres ou encore le financement de proches. Par ailleurs, des dispositifs d’État tel que la Loi Pinel ont été mis en place pour encourager l’investissement locatif par le biais d’une défiscalisation. Cette loi a été reconduite pour les quatre années à venir, soit jusqu’en 2021. Mais comment bien en profiter?

Bien comprendre la Loi Pinel

Avant tout, il faut savoir que la Loi Pinel s’adresse autant aux primo-accédants que pour ceux qui sont déjà propriétaires. Ces derniers peuvent en effet, vouloir agrandir leur patrimoine immobilier, ou bien souhaiter vendre leur propriété actuelle pour entrer en possession d’un neuf. Parmi les moyens de financement dans ce genre de cas, on peut rencontrer le prêt relais. Il faut savoir aussi que chaque établissement voudront une assurance pour l’emprunt. Pour plus d’informations, cliquez sur https://www.boursedescredits.com/guide-simulation-assurance-pret-immobilier-921.php.
Pouvoir bien profiter de la Loi Pinel incluse une bonne compréhension du dispositif. Il est ainsi important de savoir que cette loi est attribuée aux acquisitions dans l’immobilier neuf. Les biens, une fois achetés doivent être mis en location. La réduction d’impôt s’élève à 12% du pris de revient du bien, majoré des frais du notaire pour une durée de location de 6 années. Pour un logement loué pour un délai de 9 ans et 12 ans, les pourcentages de réduction sont respectivement de 18% et de 21%. La location doit être effective 12 mois après la livraison du bien immobilier ou DAT.

Choisir parmi les zones géographiques concernées par le dispositif

Pour être éligible à la loi Pinel, le bien acquis doit appartenir à une des zones géographiques qui ont été décrétées dans ladite loi. Ces zones sont au nombre de cinq et sont établies comme suit:
Zone A bis: Paris et 1ère couronne.
Zone A: les grandes villes comptant plus de 250 000 habitants.
Zone B1: les grandes agglomérations peuplées d’habitants dont le nombre se situe entre 150 000 et 250 000.
Zone B2: les municipalités de grandeur moyenne (50 000 à 150 000 habitants), et dont les logements sont éligibles à condition que la commune ait été attribuée d’un agrément du préfet de la région.
Zone C : cette dernière zone représente le reste du territoire qui n’est pas éligible à la Loi Pinel.

Opter pour un logement éligible à la Loi Pinel

Pour bénéficier de la défiscalisation accordée par le dispositif Pinel, le logement acquis doit répondre à certains critères. En premier lieu, il doit être neuf ou en l’état de futur achèvement. Dans ce dernier cas on parle de vente en l’état d’achèvement ou VEFA. Ensuite, le bien immobilier devra être édifié suivant les normes BBC: BBC 2005 et RT 2012, relatives à l’économie d’énergie. Enfin, les propriétés anciennes, qui subissent d’importantes transformations pour redevenir des logements neufs sont également éligibles à la Loi Pinel 2018.

Author: rodolphe

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *